Derniers sujets
» Entrainement 3D - 13 août 2017
par Didier M. Lun 14 Aoû 2017 - 8:24

» Entrainement du 30 juillet 2017
par Didier M. Lun 31 Juil 2017 - 19:12

» Premières impressions lames Magor de chez Hunor
par Didier M. Lun 24 Juil 2017 - 7:47

» PAJERO INSTYLE 3.2 BVA 3P 34 500 km mod 2012
par Julien Dim 23 Juil 2017 - 16:24

» Accessoires de marquage et chasse à l’arc : l’avis d’un passionné
par pascal.S Mar 18 Juil 2017 - 9:06

» Entraînement à thème du 16 Juillet 2017
par jean-roch Ven 14 Juil 2017 - 22:10

» Le Chateau de Roche Sur Linotte is back!
par jean-roch Sam 1 Juil 2017 - 10:41

» Foire de l'archerie traditionelle et de coutellerie artisanale à Eisenbach en forêt noire
par Waldmensch Ven 30 Juin 2017 - 12:15

» JFO Haut-Rhin - 10 septembre 2017
par Jansius Lun 26 Juin 2017 - 20:15

» Entrainement à thème le 18 Juin 2017
par Julien Dim 25 Juin 2017 - 19:44

» Connexion depuis un téléphone
par jean-roch Dim 25 Juin 2017 - 18:39

» Halon 6 Mathews
par jean-roch Lun 19 Juin 2017 - 15:39

» Commande groupée - lames de chasse MAGOR
par Didier M. Jeu 15 Juin 2017 - 14:22

» Entrainement à thème le 28 MAI 2017
par Lkevin Sam 27 Mai 2017 - 1:33

» Entrainement 14 Mai 2017
par rooki68 Dim 14 Mai 2017 - 12:31

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 59 le Dim 22 Juin 2014 - 16:51

LES METHODES DE CHASSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES METHODES DE CHASSE

Message par Pascal le Jeu 26 Fév 2009 - 20:27

Les affûts au sol ou en l'air sont des postes sélectionnés à proximité de pistes ou "coulées" de gibiers fréquentées, avec un aménagement du lieu permettant de rester caché, à bon vent dans l'attente, de sorte qu'à l'approche du gibier, celui-ci ne puisse vous repérer. Ces affûts peuvent être au sol, enfouis ou masqués, en hauteur sur des rochers ou encore d'un autre type dans les arbres avec l'utilisation d'un système amovible appelé mirador portable, plate-forme d'affût ou "tree-stand", (système se fixant en hauteur sur un arbre entre 3 et 6 mètres de hauteur), exemple: sanglier et chevreuil à 3-4 mètres, et cerf à 5-6 mètres.
Les affûts au sol
1. Chasser à partir d'un poste d'affût au sol consiste en priorité à se poster à proximité des pistes susceptibles d'être empruntées ou des secteurs fréquentés par le gibier. L'affut devra être érigé entre les aires de repos et de nourriture de façon à déranger le moins possible le gibier dans ses allées et venues. Dans ces déplacements le chasseur devra éviter de croiser les pistes que l'animal emprunte régulièrement à cause des odeurs. en réalisant des aménagements discrets et dissimulés, il ne restera plus qu'à attendre patiemment votre gibier.
2. Toujours placé en fonction des vents dominants et situé à courte distance d'une piste, l'affût peut être constitué tout naturellement de broussailles, d'arbres déracinés, de souches ou rochers.Vous pourrez améliorer ce dont vous disposez à l'aide de branches si nécessaire, mais longtemps avant le début de la chasse. Toute modification du biotope durant la chasse, alerterait automatiquement le gibier.
3. A l'intérieur de votre affût, il faut dégager le sol des branches, brindilles et des feuilles qui s'y trouvent. Votre
affût doit être disposé de telle sorte qu'il puisse dissimuler votre silhouette et les mouvements mais en vous laissant la place nécessaire et toute liberté de manœuvrer votre arc sans gêne. Il est possible de rajouter un camouflage artificiel du type filet. En complément, l'utilisation d'un petit siège portatif (utilisé par beaucoup de chasseur) d'une hauteur adaptée, permet d'être toujours prêt en étant confortablement installé, d'être attentif à ce qui se passe autour de soi, pour intervenir le moment venu afin de ne pas manquer sa chance.
4. Le chasseur à l'arc doit prendre garde aux règles, aux lois et aux usages locaux pouvant régir l'installation d'affûts. Il est souvent interdit d'aménager de mains d'homme, des caches artificielles pour certaines espèces ou pour toutes les espèces, et seul l'usage du couvert naturel est autorisé.Il est aussi parfois interdit de couper des branches, des arbustes,etc.......
7. Installer les emplacements de ces affuts dans le respect de la distance utile de tir selon la nature du couvert et du terrain, à savoir entre 15 et 30 mètres. L'affût doit avoir l'air naturel.
8. Il est important de choisir l'emplacement des affûts au sol en fonction des possibilités offrant des lignes de tir trois-quart arrière, ou totalement de côté. Ce choix réduisant les possibilités du gibier à remarquer tout mouvements. la suite bientôt "les affûts sur les arbres
( d'un affût en hauteur) la chasse à l'approche, la poussé silencieuse,la chasse du petit gibier,la pêche à l'arc.


Dernière édition par Pascal le Sam 7 Mar 2009 - 9:37, édité 4 fois
avatar
Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 959
Age : 51
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES METHODES DE CHASSE

Message par Pascal le Sam 28 Fév 2009 - 11:06

La chasse à l'approche
1.
Aucune des quatre principales méthodes de chasse à l'arc n'est sans doute aussi passionnante que
la chasse à l'approche. Le déplacement lent et attentif du chasseur à
l'arc à travers un territoire exige une attention du chasseur
particulière aux détails suivants:
a) le vent
b) la lumière du soleil
c) les conditions climatiques
d) le couvert forestier
e) la végétation
f) les odeurs
g) le bruits
h) les grattages
i) les coulées et les frottis
j) la catégorie et la qualité des différents indices de présence
k) les remises
2. Le gibier ainsi récolté représente la récompense suprême,voir même
bien plus encore si le trophée est de la partie. La chasse à l'approche
consiste donc à se déplacer lentement en scrutant, à s'immobiliser
fréquemment pour observer et écouter attentivement, pour enfin se
mettre en position de tir après avoir pu repérer et approcher le
gibier. Le tir à l'approche est donc la finalisation de nombreuses
observations et reconnaissances sur un territoire donné.
3. Le chasseur à l'arc qui pratique cette méthode doit posséder de
l'endurance, être capable de s'orienter facilement tel un indien, avoir une vue aiguisé, voir au loin,pouvoir exécuter des mouvements sélectionnés, silencieux et posséder un équipement qu'il peut utiliser avec rapidité et précision.
4. Les conditions idéales de la chasse à l'approche sont un tapis forestier souple et silencieux qui estompe les bruits de la progression du chasseur et une direction de vent unique et stable. Dans certain cas, le vent en forme de bourrasques est même un avantage, à la condition qu'il ne soit pas tourbillonnant. Progressez systématiquement contre le vent afin que celui-ci ne porte pas votre odeur vers le gibier. Une connaissance approfondie et détaillée de zones et territoires est indispensable à la réussite de la chasse à l'approche.
5. L'archer doit mettre au point et établir sa propre stratégie de déplacement et d'observation lorsqu'il chasse à l'approche. S'il fait un bruit fort, il doit immédiatement s'arrêter et demeurer immobile durant au moins cinq minutes avant de reprendre sa progression. Pendant ce temps, il regarde et observe autour de lui pour essayer de déceler des mouvements de gibier.
6. Portez des vêtements souples et silencieux, des chaussures ou des bottes légères et également silencieuses, des jumelles pour scruter et observer les environs.
7. Évitez de marcher trop longtemps en position complètement redressées. essayez de garder les jambes fléchies, baissez-vous ou accroupissez-vous souvent pour examiner les traces à partir d'un niveau plus proche du sol. Avancez en posant d'abord la pointe du pied, placez ensuite précautionneusement le poids du corps sur le pied ainsi posé tout en abaissant lentement le talon. Ne vous contentez pas uniquement d'observer le sol pour éviter les brindilles et pierres, mais regardez également ce qui se passe autour de vous pour essayer de repérer le gibier. Les déplacements sur des sols dur ou des rochers permettent des déplacements plus rapide.
8. Dans les secteurs qui présentent beaucoup de traces, arrêtez-vous et scrutez les alentours plus longtemps: 15 à 30 minutes ou plus; ce n'est jamais assez, surtout au cours des périodes de déplacement du gibier, tôt le matin ou en fin d'après-midi. Lorsque vous surveillez les alentours, cherchez à repérer dans la végétation des parties de corps de gibier et non forcément les animaux tout entier.
9. N'oubliez jamais que ce sont en priorité LES MOUVEMENTS, qui attirent habituellement l'attention du chasseur et de l'animal.
10. Lorsque vous traquez un gibier arrêté, essayez de vous déplacer le plus directement possible vers lui en vous servant le cas échéant, des arbres, de la végétation et des dénivellations du terrain. Une approche en diagonale présente généralement l'inconvénient d'attirer plus facilement l'attention, mais peut être perçue par le gibier d'une manière moins effrayante. Profitez de tous les types de couverts qui s'offrent à vous, spécialement lorsque vous vous arrêtez pour scruter et observer, pour repérer et anticiper le déplacement en utilisant les obstacles. essayez d'éviter de révéler votre silhouette au sommet des crêtes. Avant de franchir le sommet d'une colline, approchez-vous lentement de celui-ci de manière à pouvoir observer et en ne montrant que le front et les yeux avant de franchir la crête. Vous pourrez ainsi souvent déceler le gibier avant qu'il ne vous remarque, ou ne vous repère.
11. Souvent, vous ne pourrez approcher votre gibier qu'en rampant vers lui, ou en demeurant courbé, les bras balants. Recourrez ici, à l'approche en diagonale ou, dans la majorité des cas, directe.
12. Vous pouvez chasser à l'affût de bonne heure et en fin de journée et chasser à l'approche en millieu de la journée, mais ne pratiquez pas les deux types de chasses dans le même secteur. Choisissez des biotopes différents afin qu'une méthode ne gâche pas le secteur pour l'autre par le bruit, l'odeur ou les deux.
avatar
Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 959
Age : 51
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES METHODES DE CHASSE

Message par Pascal le Lun 2 Mar 2009 - 20:16

La poussée silencieuse
1. Si la poussée petit gibier se pratique de préférence avec un chien, la silencieuse grand gibier se pratique en petits groupes de chasseurs à l'arc, sans les chiens. Un nombre de 6 à 12 chasseurs suivant la superficie à contrôler semble être une piste intéressante.Les deux tiers environ se mettent à l'affût au sol ou sur un arbre à proximité des passages, tandis que le reste va progresser très lentement et si possible contre le vent. cette méthode peut être fructueuse si chaque chasseur respecte les intérêts de tous et ne se met pas subitement à chasser uniquement pour son propre intérêt.
2. Les chasseurs camouflés, en chasse groupée, devraient porter un ruban orange fluorescent noués au bras au niveau de l'épaule, ceci afin d'être repérable par les autres. Avant d"effectuer un tir, identifiez bien la cible, le gibier et assurez vous que le terrain est dégagé et que personne ne trouve dans la trajectoire de la flèche ou à proximité d'un ricochet; attention aux branches,sol dur, etc...
3. Les poussées bruyantes effectuées par une progression rapide ou des appels entre les chasseurs ne sont pas efficaces. La peur fait partir le gibier qui essaie de s'éloigner du bruit. Les seules possibilités de tir se limitent alors au gibier en fuite et à la course, ce qui risque de provoquer des blessures inutilement . Chassez à plusieurs est enrichissant, mais encore faut-il vouloir chasser en équipe !
avatar
Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 959
Age : 51
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chasse du petit gibier

Message par Pascal le Jeu 5 Mar 2009 - 20:32

1. Les méthodes employées pour la chasse à l'arc du petit gibier diffèrent légèrement de celles décrites plus haut pour le grand gibier. Il s'agit tout simplement d'adapter la méthode à l'habitat dans lequel vivent les espèces animales, au mode de vie et aux comportements du gibier, ainsi qu'à la période de l'année où la chasse a lieu et de tenir compte des règles locales de chasse.
2. Ce type de chasse du petit gibier est un excellent entraînement pour la chasse du grand gibier. La chasse à l'arc étant relativement peu pratiquée, les personnes sont généralement surprises d'apprendre que l'on peut ainsi chasser le gibier à plumes et tirer une flèche au vol avec un arc. En France par exemple, le faisan, le perdreau et le canard sont ainsi les oiseaux le plus couramment pris à l'aide d'un arc et des flèches.On peut également chasser à l'arc le lapin, le lièvre, le renard, le ragondin, etc...
3. Lorsqu'un chasseur a pu affiner ses aptitudes à la chasse à l'approche et à l'affût avec ces petits gibiers, il est fin prêt pour s'attaquer au grand gibier de sa région.
Dans le cas de la chase au petit gibier, les différentes circonstances et les diverses catégories de gibier des différentes régions du globe exigent différents types de lames, de pointe à mettre sur les flèches. Les gibiers à poils de la catégorie lièvre, renard, loup, coyote, etc...ne peuvent être abattus de façon efficace qu'a l'aide de pointes à lames tranchantes mais pour cela il faut se référer aux lois locales.
Pour le tir des grands gibiers, certaines lames conviennent mieux que d'autres. Le choix du type de lame est fonction du type même du gibier chassé. Pour tous les gibiers qui ont une peau dure, telle une carapace, on utilisera systématiquement, dans le arcs d'arc traditionnel, des pointes à lames à 2 tranchants. Pour un même gibier, on pourra utiliser des pointes multi-lames avec un arc à poulies. pour les autres grands gibiers, en fonction du type d'arc et de la puissance utilisé par le chasseur, du type de flèche employé, on pourra préférer des pointes multi-lames, plus ou moins lourdes.
Pour le tir au vol, des flèches "flu-flu", (grandes plumes) sont à utliser suivant le type de gibier à plumes chassé.Pointe du type assommoir, blunts ou skippers stoppers ou pointes pour désailer, snarow ou bird. Le danger que peuvent représenter des pointes à lames nous interdit d'utiliser celles-çi, dans cette technique de tir au vol.
avatar
Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 959
Age : 51
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La pêche à l'arc

Message par Pascal le Ven 6 Mar 2009 - 22:04

1. Nombreux sont ceux qui sont étonnés d'entendre que la pêche à l'arc est une autre face cachée de l'utilisation de l'arc de chasse. Comme le petit gibier, il est plaisant de pratiquer la pêche de cette manière. Pour cela il faut un équipement de pêche adapté à votre arc. Mais avant tout, il est impératif de vérifier les réglementations locales régissant la pêche.
2. Une flèche de pêche dotée d'une point fixe ou amovible du type harpon, une ligne torsadée de 40 mètres de long et de de gros calibre résistant à une traction de 50kg ainsi qu'un moulinet rustique ou moderne pour arc permettant de bobiner votre ligne, représente l'équipement pour une partie de pêche avec des tirs en mouvement. Le printemps et l'été sont habituellement les saisons idéales pour la pêche à l'arc, mais il est bon de vérifier les expériences réalisées auprès des autres pêcheurs à l'arc de votre région.
3. Le problème de base qui trompe le pêcheur à l'arc est la réfraction de l'eau, ou plus simplement la déviation des rayons lumineux qui pénètrent dans l'eau. Ce phénomène fait paraître le poisson plus proche de la surface qu'il ne l'est en réalité. Il faut apprendre à viser plus bas que vous ne le pensez pour espérer atteindre votre cible qui, en principe, se déplace.
Deux types de pointe sont utilisés. Les "fourchettes" et les pointes du type harpon, munies d'un ou deux ardillons. Ces pointes sont montées sur des fûts en fibre de verre plein, qu'une ligne permet de relier à un moulinet ou un tambour lui même fixer sur l'arc. Pour la pêche de gros poissons, la ligne sera reliée directement à un cordeau, lui même relié à une bouée. Le tout rangé en avant de l'archer.
La pêche à l'arc aussi, nécessite de bien connaître le milieu, les habitudes et les mœurs des poissons pêchés. la réflexion àla surface de l'eau nous montrant ce qui se trouve verticalement plus bas, il conviendra donc en conséquence, d'effectuer une correction de tir en fonction de l'angle, de la distance et de la profondeur du poisson à pêcher.


Dernière édition par Pascal le Sam 7 Mar 2009 - 9:34, édité 1 fois
avatar
Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 959
Age : 51
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES METHODES DE CHASSE

Message par Fred le Sam 7 Mar 2009 - 7:11

...mais attention à la réglementation !

La pêche à l'arc n'est autorisé qu'en eaux closes, étang privé (non alimenté par un ruisseau ou ne s'y déversant pas). Les gravières et les piscicultures sont d'autres endroits où l'on peut la pratiquer (il faut toujours vérifier avant de se lancer).

un petit lien vers la version XXL de la pêche à l'arc :

http://www.amsbowfishing.com/information.php?info_id=21

_________________
Fred Erhart, formation
avatar
Fred
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 47
Localisation : Eschentzwiller
Date d'inscription : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES METHODES DE CHASSE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum