Derniers sujets
» Le Chateau de Roche Sur Linotte is back!
par jean-roch Aujourd'hui à 10:04

» Entrainement à thème le 18 Juin 2017
par Julien Hier à 19:44

» Connexion depuis un téléphone
par jean-roch Hier à 18:39

» Halon 6 Mathews
par jean-roch Lun 19 Juin 2017 - 15:39

» Commande groupée - lames de chasse MAGOR
par Didier M. Jeu 15 Juin 2017 - 14:22

» Entrainement à thème le 28 MAI 2017
par Lkevin Sam 27 Mai 2017 - 1:33

» Entrainement 14 Mai 2017
par rooki68 Dim 14 Mai 2017 - 12:31

» JFC Haut-Rhin - 30 avril 2017
par Julien Mer 26 Avr 2017 - 12:41

» Accessibilité aux postes d'affut et securité.
par jean-roch Lun 24 Avr 2017 - 20:56

» Entrainement 16 Avril 2017
par Julien Ven 21 Avr 2017 - 11:48

» Fabrication d'une dragonne maison
par Didier M. Jeu 20 Avr 2017 - 13:51

» Bowtech Icon carbone 6 mois à saisir (conseil Fred)
par Maxime.E Mer 19 Avr 2017 - 21:34

» Canon RX Helix Merkel Calibre 243
par jean marc negro Mer 19 Avr 2017 - 20:57

» Sécurité - pensez à vérifier les TS!
par pascal.S Mer 19 Avr 2017 - 17:41

» JFO Haut-Rhin - 02 avril 2017
par jean-roch Mer 5 Avr 2017 - 22:29

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités

david.iltis

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 59 le Dim 22 Juin 2014 - 16:51

MALADIE DES GIBIERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MALADIE DES GIBIERS

Message par Chris. le Dim 5 Avr 2015 - 0:11

Ce petit article va aborder le thème des maladies des principaux gibiers chassés dans notre région c'est-à-dire le sanglier, le chevreuil, le renard. Je sais, ce n'est pas tellement ragoûtant mais de temps en temps une petite piqûre de rappel fait du bien.
Sanglier
Commençons par la trichinose, maladie dont peut être atteint le sanglier. Elle provient de parasites ingérés sous forme de larves enkystées d'un nématode présent dans la viande parasitée. L'acide gastrique dissout l'enveloppe et libère ces charmantes bestioles qui voyagent dans l'intestin pendant un à deux jours où elles deviennent adultes. Au bout d'une semaine, les femelles pondent des larves qui traversent la paroi intestinale et gagnent le système lymphatique et circulatoire puis les tissus musculaires où elles s'enkystent. Les larves peuvent pénétrer n'importe quelle cellule mais elles ne peuvent survivre que dans les cellules musculaires.
L'ingestion de larves enkystées perpétue le cycle. Les humains sont accidentellement infectés en mangeant de la viande incorrectement traitée de ces animaux carnivore (ou en mangeant de la nourriture contaminée par cette viande). Voir le tableau de conseil de conservation des viandes ci-dessous.





POUR LE SANGLIER VOIR LES AUTRES GIBIERS. LE MIEUX EST DE GARDER LA VIANDE AU CONGELATEUR (- 18°C) UN BON MOIS AVANT SA CONSOMMATION.
Symptômes et Traitement
Les principaux symptômes sont digestifs : douleurs abdominales, nausées, diarrhées, vomissements. La fièvre est élevée. Surviennent ensuite des douleurs musculaires, des maux de têtes, un œdème du visage et une démangeaison.
Un traitement rapide associant anthelminthiques et corticoïdes diminue les douleurs musculaires et la fréquence des complications.
EN CAS DE DOUTE CONSULTER VOTRE MÉDECIN 
Chevreuil 
Il est très sensible à diverses maladies parasitaires d'autant plus si la population est dense et est obligé de subir une promiscuité forcée. Il n'est pas rare que le chevreuil soit infesté par les tiques; il peut être infesté au point de perdre énormément de poids et d'en mourir. Les tiques sont les vecteurs de diverses maladies dont la maladie de Lyme que malheureusement beaucoup d'entre nous connaissent, mais aussi la Douve qui un trématode de grande taille responsable de la douve du foie, très fréquente et très pathogène chez les ruminants.
Mais aussi l'oestridiose du nom de la mouche Oestrus ovis qui pond des œufs au niveau des naseaux. Les larves se développent pendant quelques mois jusqu'à atteindre 2-3 cm de long pour 1 cm de diamètre (voir photo ci-dessous). A ce stade, soit la larve tombe au sol par les sinus, donne une mouche et le cycle est perpétué, soit elle remonte par les sinus et atteint le cerveau en y faisant des dégâts.  
Le renard
Tout bon chasseur sait qu'il ne faut JAMAIS manipuler un renard sans précaution. Rappelons ce que le renard a de si sympathique à nous offrir : l'échinococcose alvéolaire ou plus couramment appelé la maladie du renard qui est une pathologie due à un ver de la famille des ténia. C'est une maladie rare mais potentiellement grave car elle provoque chez l'homme des lésions nécrotiques au niveau du foie. C'est une maladie qui évolue lentement : les signes cliniques apparaissent entre 5 à 15 ans après l'infestation.
Le cycle de propagation est très simple : le ver se développe dans l'intestin du carnivore. Les œufs sont évacués par les déjections, par conséquent attention aussi à la consommation de fruits sauvages ou autres plantes sauvages qui doivent être, avant la consommation, lavés à grande eau. Les œufs peuvent demeurer dans l'environnement pendant 2 ans à des températures comprise entre -30°C et +30 °C avant d'atteindre un rongeur qui a consommé des végétaux souillés. Les larves migrent dans le foie et le système sanguin où elles vont provoquer des lésions hépatiques d'aspect alvéolaire blanchâtre. Les carnivores s'infecteront à leur tour en se nourrissant de rongeurs infectés et le cycle est ainsi bouclé. 

L'infection de l'homme par les œufs est principalement liée à :
◦ LA MANIPULATION DES CARNIVORES
◦ L'ingestion d'aliments crus : fruits des bois au raz du sol, plantes diverses
◦ La consommation d'eau souillée
Quelques conseils:
·         Port de gants pour la manipulation,
·         Cuisson des aliments issus des cueillettes à plus de 60°C pendant au moins 30 minutes,
·         Vermifugation régulière des animaux domestiques allant à l'extérieur,
·         Suivi sérologique des personnes exposées au risque.
  
CONCLUSION

Cet article n'est pas fait pour faire peur mais doit nous faire prendre conscience des risques sanitaires éventuels concernant la consommation de gibier non sûr. Lors de l'épouillage de votre gibier, si vous avez un doute, faites appelle au laboratoire agréé pour l'analyse de la venaison. Pour avoir les coordonnées de ces laboratoires, adressez-vous à votre Fédération de chasse qui vous renseignera. De toute façon, pour la vente de venaison, l'analyse est obligatoire.

_________________
Chris. Admin.
Visitez aussi le Blog de l'AHRCA http://ahrca.over-blog.com/
" Quand de la main l'initié montre la lune... l'imbécile regarde le doigt "
avatar
Chris.
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 699
Age : 51
Localisation : Steinbrunn le Haut
Date d'inscription : 05/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ahrca.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: MALADIE DES GIBIERS

Message par pascal.S le Dim 5 Avr 2015 - 9:11

merci christophe tres intéressant et une bonne idee de rappel a etre vigilant !
avatar
pascal.S

Masculin
Nombre de messages : 245
Age : 44
Localisation : Bollwiller
Date d'inscription : 08/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MALADIE DES GIBIERS

Message par jean-roch le Dim 5 Avr 2015 - 18:27

Oui, une petite piqure de rappel, ne fait pas de mal Smile
une paire de gants latex dans la poche dès qu'on est à la chasse, pour manipuler un renard prélevé, vider un sanglier, etc...
en plus c'est plus simple de mettre des gants que de se laver les mains pendant 1/4h après avoir vidé et s'en être mis partout lol!
avatar
jean-roch

Masculin
Nombre de messages : 538
Age : 45
Localisation : Mulhouse
Date d'inscription : 16/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MALADIE DES GIBIERS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum