Chasse à l'arc
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Assemblé Génerale AHRCA - 31 Mars 2017
par jean marc negro Aujourd'hui à 11:30

» JFO Haut-Rhin - 02 avril 2017
par Maxime.E Mar 28 Mar 2017 - 21:03

» Vidéo sympa
par maurer xavier Mar 28 Mar 2017 - 20:22

» Plus que 24hrs avant le 1er entraînement 2017!
par Maxime.E Ven 24 Mar 2017 - 12:29

» permis de chasse
par Didier M. Mer 22 Mar 2017 - 9:27

» Entrainement 19 Mars 2017
par jean marc negro Lun 20 Mar 2017 - 21:25

» Autocollant "Bowhunter" pour voiture
par Julien Ven 10 Mar 2017 - 10:21

» Magnifique vidéo - Beyond the Roar
par pascal.S Mer 8 Mar 2017 - 21:41

» JFO Haut-Rhin - 10 septembre 2017
par Didier M. Mar 7 Mar 2017 - 12:00

» C'est reparti!... 5 Mars 2017
par Julien Lun 6 Mar 2017 - 15:41

» A vendre grande dague
par Julien Lun 6 Mar 2017 - 15:39

» Aux ragondins!
par Julien Lun 20 Fév 2017 - 10:01

» Décocheur
par jean-roch Jeu 16 Fév 2017 - 11:21

» Chasse à l'arc à Terville
par jean-roch Dim 5 Fév 2017 - 22:31

» Traitement de la venaison
par jean-roch Ven 3 Fév 2017 - 21:47

Sujets les plus vus
Au gré de mes balades...
Bien comprendre et régler l'arc à poulie
Anatomie du gibier !
Sanglier
Essai des compounds de 2009
ARBRES ET ARBUSTES DE NOS FORÊTS
Les différents viseurs de chasse
Essai et mesure des compounds 2013
SOINS A APPORTER AU GIBIER RECOLTE
Corde et câbles, matière et technique
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités

pascal.S

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 59 le Dim 22 Juin 2014 - 16:51
Les posteurs les plus actifs du mois
Julien
 
Maxime.E
 
Didier M.
 
jean marc negro
 
jean françois
 
Landre Nicolas
 
Thierry K
 
maurer xavier
 
HOEGY Christian
 
GABRIEL
 

Partagez | 
 

 MIMETISME ET CAMOUFLAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris.
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 50
Localisation : Steinbrunn le Haut
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: MIMETISME ET CAMOUFLAGE    Lun 6 Avr 2015 - 22:36

Il y a trois formes de mimétie utilisées tant par le prédateur que par la proie : Mimétisme Batésien, Mimétisme de Müller et auto-mimétisme. Le mimétisme se réfère aux ressemblances entre l'espèce animale; le camouflage se réfère à une espèce animale ressemblant à un objet inanimé. 

Mimétisme Batésien
Le mimétisme dit "Batésien", du nom du naturaliste anglais Henry Walter Bates qui a étudié le mimétisme chez les papillons amazoniens pendant la mi - et la fin du dix-neuvième siècle. Le mimétisme Batésien se réfère à deux espèces ou plus qui sont semblables en apparence, mais dont seulement une est armée d'épines, de dards, ou de composants toxique, tandis que son double apparent double ne possède pas ces traits. La deuxième espèce n'a d'autre défense que la ressemblance à l'espèce dégoûtante et est protégée de certains prédateurs par sa ressemblance à l'espèce dégoûtante, que le prédateur associe avec une certaine apparence et une mauvaise expérience. Des exemples de mimétisme Batésien sont toutes les espèces de papillons qui imitent le toxique Heliconiiae. Un autre fascinant imitateur est le Papilio memmon non-toxique d'Indonésie. Chaque papillon femelle (indépendamment de sa coloration) peut produire une ou plusieurs formes féminines différentes qui imitent n'importe laquelle des cinq autres espèces de papillons au goût répugnant. Le mimétisme Batésien est aussi trouvé chez le serpent de corail venimeux, les inoffensifs serpent de lait et serpent-roi du Nouveau Monde. Les trois types de serpents sont marqués de bandes alternantes jaunes, rouges et noires amenant les prédateurs possibles à tous les éviter. Les serpents peuvent souvent être distingués en utilisant un vieux dicton scout (jeu de mot en Anglais) : "Rouge contre jaune : tuez l'homme. Rouge contre noir : l'ami de Jack. "Le serpent corail mortel a des bandes dans l'ordre suivant rouge, jaune, noir, tandis que les espèces inoffensives ont le modèle rouge, noir, jaune (bien qu'il y ait des exceptions).


Mimétisme de Müller

Le mimétisme de Müller, du nom de Fritz Müller, un zoologiste allemand qui a travaillé en Amazonie 30 ans après Bates. Cette forme de mimétisme se réfère à deux espèces toxiques qui s'imitent l'une l'autre avec la même livrée d'avertissement remarquable (aussi connu sous l'appellation de coloration aposématique). Ainsi toutles mimétismes partagent les avantages de la coloration puisque le prédateur reconnaîtra la coloration d'un groupe toxique après quelques mauvaises expériences. Puisque plusieurs espèces ont la même apparence pour le prédateur, les décès d'individus se feront sur plusieurs espèces, réduisant l'impact sur chaque espèce individuelle. Les Grenouilles venimeuses flèche d'Amérique du Sud et les grenouilles Mantella de Madagascar sont de parfaits exemples avec leur coloration remarquable de couleurs brillantes contre des taches noires et de composition toxique.



Auto Mimétisme

L'auto-mimétisme est un terme trompeur pour les animaux qui ont une partie de leur corps qui en imite une autre pour augmenter ses chances de survie lors d'une attaque ou qui aide les prédateurs à apparaître inoffensifs. Par exemple, la d'innombrables papillons de nuit, de papillons diurnes et d'espèces de poisson d'eau douce ont "des taches simulant un oeil". De grandes taches sombres qui, quand projetées, peuvent momentanément faire sursauter un prédateur et donner à la proie quelques secondes supplémentaires pour s'échapper. 
"Les taches simulant un oeil" aident aussi les proies à échapper aux prédateurs en donnant leur donnant de fausses cibles. Un papillon a une meilleure chance de réchapper d'une attaque à la partie extérieure de son aile qu'à une attaque à la tête. 

Moins souvent les prédateurs utilisent l'auto-mimétisme pour les aider à chasser leurs proies en apparaissant moins menaçants ou en trompant la proie quant à l'origine de l'attaque. Par exemple, plusieurs espèces de tortue et les Poissons-chat (Chaca sp.) d'Asie du Sud-Est ont des extensions de langue qu'ils utilisent comme une sorte de leurre pour attirer la proie en une position dans laquelle elle devient une prise facile. Un des exemples les plus intéressants d'auto-mimétisme est le serpent "à deux têtes" d'Afrique Centrale qui a une queue qui ressemble à une tête et une tête qui ressemble à une queue. Le serpent déplace même sa queue de la même manière dont la plupart des serpents déplacent leur tête. Cette adaptation permet de tromper la proie en lui faisant croire que l'attaque provient d'un endroit d'où elle ne vient pas. 


CAMOUFLAGE

Une approche complètement différente pour la tromperie est le camouflage, par lequel les animaux cherchent à sembler inanimés ou non comestibles pour éviter la détection par les prédateurs et les proies. Il y a beaucoup d'exemples d'espèces de forêt tropicale humide qui sont énigmatiquement colorés pour correspondre à leur environnement. Par exemple, les Geckos Uroplatus de Madagascar sont d'incroyables maîtres dans l'art du déguisement et sont pratiquement invisibles à celui qui passe à côté. Un groupe encore plus étonnant est le katydide, un groupe d'insectes semblables à la sauterelle trouvés dans le monde entier. Les Katydides sont des insectes nocturnes qui utilisent leur coloration énigmatique pour rester inaperçus pendant le jour où ils sont inactifs. Ils restent parfaitement immobiles, souvent dans une position qui les fait s'harmoniser encore mieux avec leur environnement. Les Katydides se sont développé au point où la coloration et la forme de leur corps correspondent aux feuilles, même celles à demi-mangées, aux feuilles mortes, aux feuilles tâchées par les crottes d'oiseaux, aux morceaux de bois, aux brindilles ou à de l'écorce. D'autres maitres du camouflage sont les coléoptères, les mantes, les chenilles, les papillons, les serpents, les lézards, et les grenouilles. 

Certaines espèces semblent avoir une coloration remarquable quand ils ne sont pas dans l'environnement approprié. Par exemple, parmi les papillons brillants de la forêt, le magnifique Morpho bleu électrique, a des ailes supérieures bleues iridescentes et une envergure de sept pouces. Cependant, parce que le dessous des ailes est sombre, quand le Morpho vole à travers la forêt dans la lumière scintillante ou même en plein jour, il semble disparaitre. D'autres espèces forestières, particulièrement des mammifères, ont des taches ou des rayures pour aider brouiller le contour de l'animal. À l'ombre créée par la canopée, de grands mammifères comme les léopards, les jaguars, les ocelots et les okapi sont très difficiles à voir avec leur coloration perturbante.








_________________
Chris. Admin.
Visitez aussi le Blog de l'AHRCA http://ahrca.over-blog.com/
" Quand de la main l'initié montre la lune... l'imbécile regarde le doigt "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ahrca.forumactif.com
 
MIMETISME ET CAMOUFLAGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AHRCA :: Chasse :: Connaissances cynégétiques-
Sauter vers: