Derniers sujets
» Le Chateau de Roche Sur Linotte is back!
par Maxime.E Lun 26 Juin 2017 - 21:18

» JFO Haut-Rhin - 10 septembre 2017
par Jansius Lun 26 Juin 2017 - 20:15

» Entrainement à thème le 18 Juin 2017
par Julien Dim 25 Juin 2017 - 19:44

» Connexion depuis un téléphone
par jean-roch Dim 25 Juin 2017 - 18:39

» Halon 6 Mathews
par jean-roch Lun 19 Juin 2017 - 15:39

» Commande groupée - lames de chasse MAGOR
par Didier M. Jeu 15 Juin 2017 - 14:22

» Entrainement à thème le 28 MAI 2017
par Lkevin Sam 27 Mai 2017 - 1:33

» Entrainement 14 Mai 2017
par rooki68 Dim 14 Mai 2017 - 12:31

» JFC Haut-Rhin - 30 avril 2017
par Julien Mer 26 Avr 2017 - 12:41

» Accessibilité aux postes d'affut et securité.
par jean-roch Lun 24 Avr 2017 - 20:56

» Entrainement 16 Avril 2017
par Julien Ven 21 Avr 2017 - 11:48

» Fabrication d'une dragonne maison
par Didier M. Jeu 20 Avr 2017 - 13:51

» Bowtech Icon carbone 6 mois à saisir (conseil Fred)
par Maxime.E Mer 19 Avr 2017 - 21:34

» Canon RX Helix Merkel Calibre 243
par jean marc negro Mer 19 Avr 2017 - 20:57

» Sécurité - pensez à vérifier les TS!
par pascal.S Mer 19 Avr 2017 - 17:41

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 59 le Dim 22 Juin 2014 - 16:51

L'ETHIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ETHIQUE

Message par Pascal le Ven 13 Mar 2009 - 22:30

LE COMPORTEMENT DU CHASSEUR A L'ARC
1. Si le tir à l'arc est un sport qu'un archer peut pratiquer pour le loisir, la compétition ou encore se maintenir en forme, la chasse à l'arc est une activité à responsabilités. Le chasseur à l'arc moderne, participe à la gestion et à la régulation de la faune sauvage dans son habitat naturel et dans le pur respect de cet environnement. Cette démarche est l'un des éléments fondamentaux caractérisant le monde de la chasse.
2. C'est au travers d'une discipline personnelle, cohérente et respectueuse, qu'un chasseur à l'arc peut instiller la courtoisie, l'esprit civique, la conscience sociale, la sauvegarde et la protection des ressources naturelles, tout en respectant sa propre sécurité et celle des autres.
3. La chasse à l'arc moderne est une chasse sportive, particulièrement technique entraînant de nombreuses contraintes incontournables. C'est une activité particulièrement fragile, réapparue très récemment en Europe. La France est, dans ce domaine, un pionnier. Elle constitue une vitrine pour les autres pays et se doit de le rester. Il est particulièrement important pour les chasseurs à l'arc, de prouver que cette chasse est un mode adapté au 21 ème siècle et de garantir à ce que chacun d'entre eux ne porte préjudice à l'héritage durement acquis durant des décennies.
4. Chacun appréciant grandement les comportements positifs et les hautes valeurs, rien de plus normal que d'agir soi même ainsi.
5. Un chasseur à l'arc responsable qui connaît ses limites et qui respecte, assume pleinement son rôle dans l'équilibre de la nature:
a) L'année durant, il développe son habilité et sa compétence au tir en fréquentant les parcours de tir nature et cibles 3D (pour vous bien sur c'est l'AHRCA en plus) . Cette manière de faire entre les saisons de chasse, permet de ne pas être pris en défaut lors d'une sortie. Ceci permet aussi de décider rapidement s'il faut tirer ou (d')attendre et de mieux apprécier les distances avant de lâcher sa flèche et enfin de distinguer à tout instant si le tir aura toutes les chances d'être mortel ou non.
b) Il sait choisir un équipement adapté convenant parfaitement bien à son activité. Il s'applique à l'entretenir de façon adéquate (sinon allez chez les brother Erhart).
c) C'est un chasseur sportif qui connaît ses limites et celles de son matériel, il fait le nécessaire pour s'y adapter tout en s'efforçant de s'améliorer.
6. Il respect tous les autres utilisateurs de ce milieu naturel:
a) Il évite de se comporter en maître unique et absolu des lieux et respecte les règles et les réglementations locales.
b) Il est toujours conscient des risques liés à l'usage de l'arc et des flèches. Pour éviter tout accident il reste vigilant et anticipe (pas d'armement vers le haut, ou en direction d'une personne).
c) Il s'efforce de réaliser un tir efficace permettant de bien récolter un gibier parfaitement identifié. S'il existe un seul doute, il s'abstient et attend une prochaine occasion.
d) Il respect la propriété d'autrui. Il n'y a pas d'espace, pas d'étendue, aussi immense soit-elle, qui n'appartienne à quelqu'un. Il y a la propriété privée et la propriété publique. Le respect du droit d'autrui est l'une des règles fondamentales pour ne jamais abuser de l'hospitalité de son hôte. Au même titre, il faut détenir une autorisation pour chasser, camper, couper du bois ou des branches, fixer des affûts sur les arbres, édifier des affûts au sol, il faut ne pas laisser de déchets derrière soi, ne pas abîmer les clôtures lors de franchissement ni piétiner les cultures, rechercher ses flèches après le tir; ne pas respecter l'un de ces quelques points énumérés entraîne désapprobation, objections et rejets pour l'avenir.
7. Le chasseur sportif respecte la faune et son environnement, en prenant en compte qu'un gibier n'est pas tout simplement une vulgaire cible ou un morceau de viande:
a) Il s'efforce de connaître un maximum de choses sur la faune sauvage et son écosystème, sur la richesse et la diversité d'un milieu naturel.
b) Il fait parfaitement la distinction entre ce qu'il peut et ce qu'il ne peut pas chasser.
c) Il ne chasse qu'un gibier parfaitement identifié en optimisant le chances de réussite.
d) Il s'efforce d'améliorer son tir par des exercices réguliers (entraînements à l'AHRCA).
e) Il fait le maximum pour retrouver son gibier et récupérer tout ce que celui-ci peut offrir.
f) Il prend en compte que les armes, les alcools et les drogues sont totalement incompatible avec le tir et avec la chasse.
8. Comme tout autre chasseur, il se doit d'être plus prudent encore, et ce, par une compétence reconnue. Il doit être sociable, responsable et cohérent. Les préjugés sont très difficiles et très longs à s'estomper. Ce sont toutes les incorrections, négligences, malveillances et tous les actes de braconnage qui ternissent la réputation de centaines de milliers de chasseurs à travers le monde et l'image de la chasse en général.
9. Personne d'autre que lui-même et les organisations qui regroupes leurs pratiquants, ne défendront mieux les intérêts de la chasse à l'arc et des chasseurs.
10. Les horaires et les lois variant d'un pays à l'autre, d'une localité à l'autre, d'un lieu à l'autre, suivant les besoins et les nécessités territoriales du moment, il se renseigne avant d'organiser une quelconque sortie de chasse, pour respecter les réglementations locales, usages, droits et interdits.
Dans le cadre de la chasse, l'éthique représente:
Les règles et principes de conduite et la morale comportementale envers la faune et son environnement.
L'image générale de l'éthique de la chasse, est la somme des comportements, respects individuels et responsabilités de chaque chasseur!
Je respecte la faune et son environnement, j'adopte en tout temps un comportement responsable.
Je gère les intérêts du capital faune sauvage, pour les générations futures.
Pour ne pas occasionner de blessures inutiles; ma conscience me dicte de m'entraîner régulièrement.
Je participe moi aussi à l'effort de protection des espaces naturels et gestions de la faune sauvage.

CHARTE INTERNATIONALE DU CHASSEUR A L'ARC


  • Je respecte les lois et règlements concernant la faune et l'environnement.
  • J'utilise un équipement autorisé.
  • Je suis les règles de sécurité.
  • Je m'éfforce d'acquérir l'habilité au tir et les techniques nécessaires pour chasser à l'arc.
  • Je m'engage à rechercher et récupérer le gibier blessé.
  • Je prends soin du gibier récolté.
  • Je me conduis de façon telle que je sois toujours le bien-venu sur le terrain.
  • J'adopte en tout temps une attitude respectueuse lorsque je pratique ou parle de la chasse à l'arc.
  • Je soutiens les organismes qui assurent l'avenir de la chasse pour les générations futures.
  • Je transmet aux jeunes chasseurs les comportements du chasseur à l'arc responsable.

avatar
Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 959
Age : 51
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quelques principes fondamentaux:

Message par Pascal le Jeu 14 Mai 2009 - 9:24

QUELQUES PRINCIPES FONDAMENTAUX :





- La chasse à l’arc est une chasse difficile

- elle nécessite un entraînement régulier

- le nombre d’animaux tués est infime par rapport au fusil ou à la carabine

L’archer chasseur devra donc pour réussir respecter quelques règles.



Tir à très courtes distances : le plus prés possible : 20 m maximum, ceci dans un souci de précision du tir et d’efficacité de la flèche pour une meilleure pénétration ; et pour éviter que l’animal ne « saute la corde »

Tout les animaux disposent de réflexes suffisants pour réagir au bruit de la décoche.

Tir dans la zone vitale de l’animal (cœur/poumons/foie) : à l’arc, on recherche l’hémorragie interne la plus foudroyante possible, il faut donc placer son tir dans une zone très riche en vaisseaux. Une flèche de colonne sera rédhibitoire mais il s’agira d’un tir trop haut qui n’aura pas été voulu.

A l’arc seul le tir cœur/poumon/foie est acceptable, toutes les autres régions anatomiques sont des fautes si leur atteinte est intentionnelle.

Il faut donc bien connaître l’anatomie de l’animal chassé pour savoir placer sa flèche au bon endroit.

Respect de certains angles de tir : ceci pour éviter que la flèche ne soit déviée par un os ou pour éviter à l’archer d’être vu par l’animal au moment où il arme son arc.

Ne pas tirer un animal qui se déplace trop vite : même si à l’arc, il est possible de tirer sur des cibles en mouvement, le chasseur préférera assurer son tir en connaissant ses possibilités : il voudra le plus possible éviter de blesser un animal.

Ne pas tirer un animal sur l’œil : un gibier inquiet, qui est sur le qui-vive est capable de réactions très rapides et d’éviter la flèche (surtout le chevreuil) : la vitesse d’une flèche étant très lente par rapport à une balle de carabine. Pour indication une flèche se déplace entre 50 et70 m/s pour les plus rapides, alors qu’une balle de carabine va entre 750 m/s et 950 voire1000m/s.

Nous devons donc tirer sur un gibier calme, pas alerté et qui ne regarde pas dans notre direction.



Par conséquent, la flèche tuant par hémorragie, l’animal atteint mortellement ne tombera pas de suite, il peut réagir au tir, et parcourir entre 30 et 100m. Si le tir n’est pas bon (flèche de panse, la pire pour un archer) il peut parcourir une longue distance et demander l’intervention d’un meneur de chien de sang pour le rechercher. Tout chasseur à l’arc doit envisager cette éventualité car il aura à cœur de retrouver l’animal qu’il aura tant convoité, et il voudra par respect pour ce gibier qui lui a donné tant d’émotion, faire tout ce qui est en son pouvoir pour abréger ses souffrances le plus rapidement possible.



Malgré toutes ces contraintes que l’archer respectera pour mieux réussir dans sa quête du gibier, la chasse à l’arc est et restera une chasse plaisir, une chasse d’émotions, mais aussi une école d’humilité car il mesurera la grandeur et la complexité de la nature et la difficulté de s’approprié un animal à l’aide d’un arc et d’une flèche.
avatar
Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 959
Age : 51
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum