Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Fred

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 59 le Dim 22 Juin 2014 - 16:51
Les posteurs les plus actifs du mois
christian HIRTH
 
jean-roch
 
maurer raoul
 
pascal.S
 
Thierry K
 


La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

AHRCA :: Chasse :: Divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Dim 28 Fév 2010 - 19:07

Dans la nature, la cruauté n'existe pas.
Comment se traduisent chez les animaux les sentiments humains?
Quelle loi régit l'ordre animal?
Des sanctions sont-elles prises par les animaux à l'encontre de l'un d'entre eux qui aurait enfreint cette loi?
Il semble bien que non...
La mante religieuse femelle dévore le mâle après l'accouplement. Certains rapaces poursuivent les oiseaux jusqu'à les épuiser et les dévorent alors qu'ils sont encore vivants.
La seul loi est celle de la vie: le plus grand mange le plus petit, sauf si celui-ci est plus fort ou plus rapide. Pas seulement dans la jungle mais aussi dans la nature ordinaire, celle qui commence à notre porte.
Chez les animaux, la méchanceté, la cruauté, la gentillesse n'existent pas. On se nourrit d'autres animaux ou de végétaux sans états d'âme, sans se soucier de la souffrance engendrée.
D'ailleurs, quelle est la mesure de cette souffrance?
Le paysan qui constate le "carnage" réalisé par une fouine dans son poulailler
- toutes ces volailles massacrées pour un seul mangée- ou le pêcheur, qui voit tous ces poissons condamnés car "piqués" par les cormorans, ressentent un sentiment de colère, voire de révolte que ne sauraient comprendre les auteurs de ces méfaits.
Car, manifestement, les sentiments humains ne se traduisent pas chez les animaux. Leur prêter ces sentiments, c'est les dénaturer, et s'éloigner soi-même de la nature.

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Dim 28 Fév 2010 - 19:23

Anthropomorphisme et éthologie
Dans son premier sens, l'anthropomorphisme consiste à représenter des dieux sous des traits humains, puis à prêter aux animaux des sentiments humains. De là à considérer les animaux comme des dieux.....
Le bon La Fontaine en fut un précurseur, utilisant pour ses fables renards, corbeaux, chats, souris, grenouilles et bœufs, pour délivrer aux hommes, de manière amusante, un message sérieux et moral.
Walt Disney en est le champion: en s'adressant par l'image à des générations d'enfants des pays développés, en faisant parler, réfléchir, s'aimer, se haïr toutes sortes de souris, canards chats, chiens et autres cerfs, il va véritablement ancré dans l'humanité la croyance que les animaux sont à l'image de l'homme.
De l'image à l'égal, il n'y a qu'un pas.
Une nouvelle science développe des thèses à l'opposé de l'anthropomorphisme: l'éthologie, ou l'étude objective et scientifique des comportements animaux. Ainsi, une personne souffrant du syndrome de Walt Disney fera preuve d'anthropomorphisme en disant que son chien est "méchant" car il a "volé" un gâteau sur la table. Un éthologue répondra que le chien ne peut être méchant dans le sens où il n'a pas conscience de la méchanceté, et n'a pas volé car il ne connaît pas les règles humaines de la propriété. Simplement, alléché par une bonne odeur, et sachant que son maître veillait sur le gâteau, il a attendu son départ pour s'en emparer.
Quoi de plus normal?



Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Dim 28 Fév 2010 - 19:36

Du bien-être animal au terrorisme
Le mouvement du bien être animal est un iceberg. Il y a ce que vous voyez: la SPA, les affiches dans le métro, les projets de loi, le Grenelle....
Et puis, il y a la partie immergée, autrement plus dangereuse. Cette partie cachée de l'iceberg, nous l'avons devinée sans trop nous en soucier. Souvenez-vous de ces hurluberlus portant un masque de porc, distribuant des tracts provocateurs à l'entrée du Salon de l'Agriculture à Paris...Ils nous ont fait sourire et pourtant, il n'y avait pas de quoi.. Aujourd'hui, nous les retrouvons, cagoulés, au rendez-vous de quelques chasses à courre, pour empêcher leur bon déroulement, paradant devant les caméras et les forces de l'ordre. Mais au fait, pourquoi ces cagoules? Nos opposants institutionnels ont toujours travaillé à visage découvert.
Derrière les cagoules des saboteurs de chasse se cachent les "eco warriors" littéralement"combatants de l'écologie". Au Etats-Unis, ces terroristes sont des classés par ordre de dangerosité juste derrière Ben Laden. Leur credo: l'animal est l'égal de l'homme et toute utilisation doit être proscrite, que ce soit pour la nourriture, l'habillement, les objets et produits divers (cuir, corne, graisse), les loisirs (équitation, pigeons voyageurs...), le travail.
Vous souriez encore?

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Dim 28 Fév 2010 - 19:52

Animal über alles...
Insidieusement, les thèses de l'"animal über alles" (l'animal au dessus de tout) se répandent à petites doses dans notre société, comme un poison.
En voici un exemple parmi cent.
En Juillet 2007, un magazine gratuit à très grande diffusion a publié un article intitulé " Animaux: 7 règles d'or pour leur confort."
On y apprenait qu'il ne faut pas fumer en présence de son animal, qu'il doit suivre un régime diététique pour éviter le diabète ( alors que la moitié de la planète est sous-alimentée, 9a vaut son pesant de croquettes...), que le maître (un terme bientôt à proscrire) doit suivre des cours d'éducation canine...
Le tout asorti d'un appel à la délation, si vous êtes témoin d'un acte de malveillance envers un animal (par exemple si vous fumez en sa compagnie ou si vous lui infliger une punition que réprouve le programme éducatif de psychologie canine?). Et si les services de gendarmerie ou de police" font traîner l'enquête" ( c'est à dire au cas où ils auraient autre chose à faire), le journaliste vous encourage à adresser votre plainte à la SPA ou à la fondation Brgitte Bardot. Combien de courriers de protestation le magazine a-t'il reçu pour cet article diffusé à plusieurs centaines de milliers d'exemplaire? Sans doute même pas une demi-douzaine.
Nous sommes coupables de ne pas réagir.

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Dim 28 Fév 2010 - 20:05

Les "hippophages" vont-ils enfin ruer dans les brancards?
Derrière les tenants du bien-être animal se cachent des extrémistes dont le but est de proscrire toute utilisation des animaux par l'homme, notamment à des fins d'alimentation.
Ils s'attaquent d'abord à des cibles faciles: le foie gras ou la viande de cheval.
Les zoolâtres ont remarqué que les cavaliers répugnent à manger la viande de leur animal favori. forts de ce constat et de ces alliés potentiels, ils ont engagé un combat à visage découvert pour abolir la consommation de viande de cheval.Ils ont donc écrit aux directeurs de grande surfaces pour leur demander de ne plus commercialiser de viande équine, sous peine de boycott ( et sans doute d'autres actions plus persuasives). Dans le même temps, ils lancent une habille campagne de presse, en inventant un nouveau mot qui marque les amateurs de viande de cheval du sceau de l'infamie: "hippophage". Ce mot nouveau, habillement propagé, répand l'idée que manger du cheval est un crime: "hippophage" ressemble tellement à " anthropophage".
Demain, quand toutes les boucheries chevalines seront fermées, ils passeront à autre chose: ce sera le tour de boeufophages, des lapinophages, des huitrophages....
Pour ces derniers, ce sera plus facile: des animaux qu'on mange vivants, quelle horreur!

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Dim 28 Fév 2010 - 20:06

suite " L'animal a-t-il des droits?

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Michel Petry le Dim 28 Fév 2010 - 20:40

ça supposerait qu'il ait des devoirs, donc un libre arbitre; en résonnance avec nos valeurs et sentiments.

Michel Petry

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 64
Localisation : walschbronn
Date d'inscription : 10/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Olivier C le Lun 1 Mar 2010 - 14:33

@Michel Petry a écrit:ça supposerait qu'il ait des devoirs, donc un libre arbitre; en résonnance avec nos valeurs et sentiments.

Ils t opposeront que : « La question n'est pas : peuvent ils raisonner ? ni peuvent ils parler, penser ? mais : peuvent ils souffrir ?


le but avoué ou inavoué de tout antispéciste est de supprimer de la surface de la terre toute idée de souffrance, de mise à mort, volontaire ou non, sans préoccupation d’espèce. » Or cette idée est absurde dans la mesure où la souffrance, comme la mort, sont intrinsèquement liées à la vie. C’est une loi intangible du vivant.

Olivier C

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 51
Localisation : Oberwil
Date d'inscription : 12/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Michel Petry le Lun 1 Mar 2010 - 16:14

la souffrance fait partie de la vie; qu'elle soit morale ou physique. Ont-ils déjà accompagné un proche sur le lit de mort ? Dans la plupart des cas, ce n'est pas un départ paisible, on se raccroche, on appelle à l'aide, et ça ne change rien.
La vie, le plaisir, la souffrance, la douleur, la mort et le bonheur sont indissociables; c'est la nature de tout être vivant, il faut faire avec; et nous, nous avons la chance de de l'appréhender. Tout être vivant n'est qu'un maillon
et vouloir y introduire sensiblerie et émotions n'est, de mon point de vue, qu'une perversion du grand dessein naturel.

Michel Petry

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 64
Localisation : walschbronn
Date d'inscription : 10/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Michel Petry le Lun 1 Mar 2010 - 16:16

nous allons tous mourir un jour, et je souhaite que ce ne soit pas pire qu'une atteinte poumons/coeur.
voilà

Michel Petry

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 64
Localisation : walschbronn
Date d'inscription : 10/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Lun 1 Mar 2010 - 19:57

Lorsqu'ils évoquent les "droits de l'animal" certains extrémistes zool^tres mes mettent sur le même niveau, voire au-dessus des "droits de l'homme".
Que faut-il en penser? En matière de Droits de l'homme, le texte de référence est la déclaration du 26 août 1789. Ce texte historique nous dit notamment dans son intoduction:
"Les représentants du Peuple Français, /..../ ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solenelle, les droits naturels, inaliénable et sacrés de l'Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs..."
Leurs droits et leurs devoirs...De fait, toute notion de "droits" est forcément associée à celle de " devoirs". En admettant que les droits de l'animal entrent dans la constitution, quels seront leurs devoirs?
Les animaux sauvages ne s'acquittent, de leur propre chef, d'aucun devoir envers l'homme. Si les animaux domestiques rendent de grand services-les chasseurs en savent quelque chose-peut-on parler de devoirs? Certainement pas.
Et en interne, comment une loi sur le bien-être animal va-t-elle punir les animaux se rendant coupables d'actes répréhensibles ( ou du moins jugés comme tels par les hommes) envers d'autres animaux ou envers l'homme?
Sans "devoirs", il ne peut y avoir de "droits". Encore une fois, le droit de l'animal est d'être bien traité par l'homme. Et celui de l'homme est de veiller à cette bien-traitance..

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Lun 1 Mar 2010 - 20:09

On ne dit pas "bébé chien"
Les mots sont le reflet des pensées qu'ils expriment. Pour nous endoctriner, les zoolâtres ont réinventé un langage. Tout est calculé pour faire craquer les âmes sensibles (hélas, pas toujours sensble à la misère humaine).
Nous avons vu comment les amateurs de viande de cheval sont marginalisés par le therm" hippophage".
Mais ceci n'est rien par rapport à la dérive créée par les inventeurs des" bébé phoques", exemple flagrant d'anthropomorphisme. En effet, en leur donnant le qualificatif de "bébé", propre à l'homme, les phoques sont réellement humanisés.
Et puis, tous les jeunes animaux sont des bébé...Il est temps de réapprendre à parler correctement!
"On ne dit pas "bébé"chien, on dit "chiot"
"On ne dit pas "bébé" chat, on dit "chatons "
"On ne dit pas "bébé" poule, on dit "poussin"
"On ne dit pas "bébé" lion, on dit "lionceau"
"On ne dit pas "bébé" lièvre, on dit "levraut"
De même, le mot" maman" est réservé aux mère de l'espèce humaine.Sinon, il faudra bientôt prévoir des maternités et des médecins accoucheurs pour animaux. Ainsi que des nurseries, et auparavant, pourquoi pas des réunions de préparation au mariage des animaux.
Mais ça existe sans doute déja...

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Lun 1 Mar 2010 - 20:19

La bien traitance des animaux domestiques
Le chasseur a gardé un côté animal. Pour bien chasser, il s'adjoint les services d'animaux: chiens, chevaux, furets, oiseaux appelants...
Le chasseur connaît bien l'animal domestique qui n'est pas seulement un sujet de compagnie, témoin muet et apparement compatissant de ses états d'âme, mais un compagnon de chasse. Bien traiter son chien, c'est lui permettre de partager ces moments priviligiés où nous retrouvons nos instincts pour la quête et la prise de l'animal sauvage.
Que d'heures, de journées passées derrière son chien en quête d'un perdreau, d'un lièvre, d'un sanglier ou d'une bécasse.....Lequel des deux entraîne l'autre toujours plus loin dans la passion?
Pour nous nourrir, pour nous aider dans le travail, pour exercer nos loisirs,nous avons domestiqué des animaux. Nous leur devons le respect dû à tout être vivant,plus le gîte, le couvert et les soins.
Même s'il existe hélas quelques exceptions, les chasseurs sont sans aucun doute parmi ceux qui traitent le mieux leurs animaux, car une grande complicité les unit.

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Lun 1 Mar 2010 - 20:21

Demain" Bien traiter l'animal sauvage, c'est protéger son millieu!

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Pascal le Mar 2 Mar 2010 - 9:21

Le "bien et le mal", l'un ne va jamais sans l'autre, on naît en sachant que notre destiné est de Mourir..tellement de question en suspend, alors que faire du temps qui nous est imparti....ce genre de sujet prête à réflexion, j'aime bien....en sachant pertinement qu'il y aura toujours des pours et des contres, il faut toujours ce justifier, c'est le code de la vie, vis a vis de l'autre....


Dernière édition par Pascal le Jeu 18 Mar 2010 - 13:05, édité 1 fois

Pascal
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 960
Age : 50
Localisation : Rixheim
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Régis le Mar 2 Mar 2010 - 12:52

oh putaing ça deviendrait presque un tentinet philosophique...

_________________
La nature se rit des souffrances humaines, Ne contemplant jamais que sa propre grandeur, Elle dispense à tous ses forces souveraines, et garde pour sa part le calme et la splendeur.

Régis

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 31
Localisation : riedisheim et moosch
Date d'inscription : 10/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Olivier C le Mar 2 Mar 2010 - 20:23

@Michel Petry a écrit:la souffrance fait partie de la vie; qu'elle soit morale ou physique. Ont-ils déjà accompagné un proche sur le lit de mort ? Dans la plupart des cas, ce n'est pas un départ paisible, on se raccroche, on appelle à l'aide, et ça ne change rien.
La vie, le plaisir, la souffrance, la douleur, la mort et le bonheur sont indissociables; c'est la nature de tout être vivant, il faut faire avec; et nous, nous avons la chance de de l'appréhender. Tout être vivant n'est qu'un maillon
et vouloir y introduire sensiblerie et émotions n'est, de mon point de vue, qu'une perversion du grand dessein naturel.

Ce n est pas un argument .

Le seul argument valable est que :

La république garantit la liberté de conscience de chaque citoyen. Cette liberté fondamentale se traduit notamment dans le libre choix de sa nourriture.

Nul n est en droit de vous dicter ce que vous devez manger et vous obliger à adopter une alimentation végan .Vous etes le seul maitre de votre corps .

C est un debat crucial et qui ne concerne pas simplement notre petit monde .

Je pense notament au débat sur la liberté de conscience , la liberté religieuse et le fait par exemple que certains Quick imposent à leur consommateurs de la viande Halal .



Le "jus disponendi " de son propre corps , un argument inattaquable

Olivier C

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 51
Localisation : Oberwil
Date d'inscription : 12/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse ,pour une vision humaniste de l'animal

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


AHRCA :: Chasse :: Divers

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum